samedi 20 août 2011

Cartographie n°11 par Philippe Saire


Philipe Saire, chorégraphe et danseur suisse, crée sa compagnie en 1985.
Le lieu de résidence de la compagnie se trouve à Lausanne,  dans un lieu de création et de représentation de la danse contemporaine suisse et internationale, le Théâtre Sévelin 36.

La Compagnie Philippe Saire compte à ce jour, près de 1’000 représentations dans plus de 160 villes d'Europe, d'Asie, d’Afrique, du Moyen-Orient et des Amériques. Elle se produit régulièrement dans des expositions, des galeries d'art, des jardins et espaces urbains, autres lieux extérieurs à la scène.

Cartographies est un projet initié par Philippe Saire, proposant des interventions chorégraphiques en paysage urbain, à Lausanne, mêlant danse, vidéo et architecture.
Les passants sont ainsi confrontés à cet instant éphémére de danse dans un lieu non conventionnel.
Une recherche qui consiste à sortir la danse de ses lieux de représentations habituels et obligeant les danseurs à utiliser l'espace citadin dans les chorégraphies. 
Les passants sont ainsi confrontés à cet instant éphémére de danse dans un lieu non conventionnel.

Les dix lieux lausannois précédemment choisis, furent pour:

Cartographie N°1: Le mini-golf du Petit-Chêne
Cartographie N°2: Les Arches du Grand-Pont
Cartographie N°3: Métro place de l'Europe
Cartographie N°4: ?
Cartographie N°5: Arrière cours et escaliers, rue Centrale 17-19 
Cartographie N°6: Toit du Petit Théâtre, Vallée de la Jeunesse 1
Cartographie N°7: Bassin aile droite du Palais de Rumine
Cartographie N°8: Terminus du bus numéro 1, La Maladière
Cartographie N°9: Terrain de boules sous le Pont de Chauderon
Cartographie N°10: « Le jardin des Colombes ». Une fine et longue étendue d’herbe entre le Gymnase historique de la Cité et un talus.

Cette fois, la cartographie N°11 se déroulera dans le Parc de Valency, plus précisément dans les escaliers du parc. Un parc que je connais particulièrement bien et que j'aime beaucoup.
Cette représentation est ouverte à tous et a lieu le vendredi 26 août, à 18h., 19h. ou 20h.

Chaque cartographie est enregistrée par un cinéaste ou par Philippe Saire lui-même. 
La onzième, sera filmée par le réalisateur suisse, Lionel Baier, chef du département cinéma de l'ECAL, qui fera un montage en vue d'un film court de cette représentation.
Vous pouvez visionner une partie des cartographies ici.

Le concept expliqué par M. Saire:


Une de mes cartographies préférées:


4 commentaires:

  1. Hoooo! Moi aussi j'adore! J'ai vu en vrai celle du festival de la cite et je l'ai adorée! Tu l'as vue?

    RépondreSupprimer
  2. Non, je n'ai pas vu celle de la Cité, beaucoup trop de foule pour moi! ;-) Par contre, je suis allée voir ce soir sous une pluie battante la onzième cartographie, autant te dire qu'il y avait peu de monde... Mais tellement sexy ces danseurs trempés de la tête aux pieds, se roulant dans le parc de Valency! ;-) Et jolie performance mais sans plus...

    RépondreSupprimer
  3. Waw, la perfo sous la tempête, ca doit effectivement être quelque chose de spécial!
    Mais tu ne pense pas que le "sans plus" vient de la pluie justement? Ca doit quand même pas être très facile de donner le meilleur de soi-même ou de faire passer des émotions autres que "putain de pluie"... ;-o

    RépondreSupprimer
  4. Oui, le " sans plus" vient certainement de la pluie, mais cela n'est pas la faute de ses pauvres (beaux) danseurs, j'étais trempe jusqu'au pied, je n'avais pas de parapluie, et je pense que c'est ça qui m'a empêché de profiter de la performance à sa juste valeur!

    RépondreSupprimer