mercredi 14 septembre 2011

Quatre pièces dans 24m2

Une cuisine, un salon, une chambre, une douche et un wc, le tout réuni dans 24 mètres carrés  permis par un système d’encastrement ingénieux.
En entrant dans l’appartement après avoir parcouru les 100 marches pour accéder au palier, tout est invisible en dehors de la douche. Les murs laissent paraitre quelques fentes, mais rien ne laisse supposer ce qu’il se cache derrière ces panneaux de bois.
Une fois ouverts, ils révèlent pourtant un dressing, des rangements, et surtout une cuisine complète.
Une table est également encastrée dans le mur pour gagner encore en surface au sol, et le lit quant à lui est monté sur roulettes pour se cacher sous le plancher du balcon.
Christian Schallert explique que son inspiration lui est venue de son enfance vécue au bord d’un lac et plus particulièrement des systèmes d’aménagement des bateaux ainsi que les systèmes d’aménagement d’espaces réduits largement démocratisés au Japon.
Ainsi aménagé, l’appartement ne dispose que de deux pièces : la pièce centrale multifonctions et le toilette.
Christian se présente comme quelqu’un de dynamique qui exprime un besoin de toujours être en mouvement, et le fait de devoir agir physiquement pour disposer d’une configuration particulière de pièce est un réel choix de sa part.
Il faut assurément être un brin sportif pour habiter ce type d’appartement, surtout avec 100 marches avant d’y accéder et un ensemble d’efforts systématiques pour transformer un escalier en lit, un mur en table ou encore déployer la télévision.*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire