lundi 1 octobre 2012

America Fashionista

Voilà l'art de faire des titres pourris, mais en même temps ça rime! Et je me suis retenue de ne pas rajouter caca...

Tout ça pour vous parler de mon dégoût de certaines modes, marques que je ne peux plus voir en peinture à force de les croiser tous les 50 cm. dans les rues de San Francisco.
Un bon mois et demi que je observe et j'en suis presque arrivée à développer une allergie à la vue de ceci:

1) Les sweats Abercrombie and Fitch

 


Je vous jure sur la tête de mon chat que vous ne me verrez pas ramener un de ces pulls à capuche!
Ok, j'avoue, oui j'avais aussi craqué lors de mes premiers voyages aux Etats-Unis! Mais là, juré, craché, pété, on ne m'y rependra plus!
Parce que un, dans mon école TOUT le monde a un pull ou une veste Abercrombie and Fitch, une sorte de bizutage sponsorisé par la marque. A croire que chaque étudiant, entre 16 et 25 ans, qui met les pieds aux USA reçoit un sweet... Mais que fait Barack?
En plus, dans le magasin de NY par exemple, y a que des beaux gosses qui vous servent, ici que nenni, on a le droit a du commun des mortels, une raison de plus de boycotter!
Les gars, je crois que j'ai vieilli!

 

 2) Les Toms

 


Et dites vous, que là j'ai choisi un modèle encore potable, afin que certains ne tombent pas dans les pommes à la vue de cette horreur, "la pantoufle de rue"!
Après une bref analyse de l'invasion de la chose, je ne vais dire qu'une chose: WHY?
J'ai posé la question, alors j'ai eu comme réponse, "c'est super confortable". Ok, j'entends bien, mais mes pantoufles sont aussi super confortables et est-ce que je sors avec? Ben non!
Ça me fait penser un peu aux Crocs mais en mieux quand même.
Après, je trouve que c'est une sale imitation de la légendaire espadrille. Et autant dire que le temps de San Francisco ne vous donne pas envie d'aller à la plage, alors WHY?
Les chaussures Toms ne sont, de surcroît, pas bon marché, comptez environ 45 dollars pour le modèle de base. Mais là où Toms marque des points, c'est que pour chaque paire achetée, une paire est donnée à un enfant dans le besoin, d'où les prix relativement gonflés pour des pompes somme toute banales en simple tissu et à la fine semelle.
Et ce genre d'argument humanitaire, ça parle aux américains, croyez moi!
Voilà peut-être que le pauvre gosse sans chaussures est bien content de chausser ses pompes, mais franchement une jolie fille bien lookée avec une belle robe et ces machins aux pieds, j'ai envie de dire "Fashion-faux pas ma grande" et "What the fuck!"!
Ah, j'avais oublié l'argument de la hipster attitude, mais vous savez sûrement ce que j'en pense, alors je ne débattrai pas sur cet argument.

3) Les sacs Michael Kors



Bon, j'avoue, j'ai choisi le plus moche de tous pour illustrer mon aversion pour ces sacs! Oui, il en existe de plus joli, mais pour ma petite personne qui a un avis sur tout, ça reste cheap malgré le prix (car il faut compter environ en moyenne 500 dollars pour un sac)!
Pour moi, c'est le Louis Vuitton bas de gamme américain...
J'ai été vérifier sur leur site afin de voir si je disais pas de la merde pour dire de la merde. Et j'ai été un peu surprise en bien, y a des modèles pas si mal, mais pour moi cela reste de la "copie", inspirée d'autres marques prestigieuses françaises (mon côté chauvine ressort!).
Je dis simplement NON à MK!

Voilà, je me sens mieux après avoir vider mon sac (Michael Kors, bien sûr)! Je vous jure, ça sortait du coeur!

Et vous, vous en pensez quoi?

1 commentaire:

  1. Super article, Cerise! Abercrombie, je ne supporte pas non plus... Surtout lorsque la marque est écrite en ENORME sur le devant des hoodies, rien de pire!
    Bon maintenant j'attends l'article "Mes coups de coeur fashion à San Francisco" =)
    Becs à toi

    RépondreSupprimer